ENQUÊTE SUR LA CONJONCTURE DU TRANSPORT ROUTIER EN 2020

L’AUTF et bp2r publient les résultats de leur enquête annuelle auprès des chargeurs sur la conjoncture du transport routier. La crise sanitaire semble avoir eu un impact mitigé et assez hétérogène.

L’Association des Utilisateurs de Transport de Fret (AUTF) et le cabinet de conseil en supply chain bp2r ont publié leur enquête annuelle réalisée auprès des chargeurs sur l’activité du transport routier de marchandises. Cette enquête, qui a réuni 164 participants, permet cette année d’observer l’impact de la pandémie de Covid-19 sur le secteur.

L’activité des entreprises a clairement été ralentie par la pandémie, mais avec des situations contrastées selon les entreprises. 38 % des interrogés déclarent avoir vu une récession dans l’évolution des volumes transportés dont 26 % une forte récession. Les fortes récessions ne concernaient qu’au maximum 7 % des interrogés les trois années précédentes. À l’opposé, la part des fortes croissances reste stable.

Alors que le marché était jugé nettement sous-capacitaire en 2017 et 2018, 2020 poursuit le rééquilibrage entre offre et demande. 59 % des répondants considèrent que les capacités de transport actuelles sont en adéquation avec les volumes. La part de ceux considérant l’offre supérieure à la demande est cependant passée de 2 % à 19 % entre 2018 et 2020. La baisse des volumes engendrée par la pandémie explique cette tendance. L’avis des professionnels varie néanmoins beaucoup en fonction du type de marchandises transportées.

Concernant la qualité de service des prestataires, qui demeure l’enjeu principal des interrogés pour leur propre entreprise, la pandémie ne semble pas avoir eu d’effet négatif. La satisfaction des chargeurs envers les transporteurs n’a pas évoluée par rapport à 2020. Les reports ou annulations de prise en charge de marchandises semblent même avoir diminué.

Avec la pandémie, les tarifs payés aux transporteurs par leurs clients n’ont subi qu’une revalorisation très faible par rapport aux années précédentes. En marchandise générale, elle serait de l’ordre de +0,17 % contre +1,19 % en 2019. Malgré cela, les chargeurs n’apparaissent pas inquiets quant à la situation financière des transporteurs, du moins à l’heure actuelle.

source: https://www.ortl-grandest.fr/enquete-chargeurs-conjoncture-transport-routier-2020/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page